Articles

Affichage des articles du février, 2016

L'Adaptateur Videoclic

Image
L'adaptateur Videoclic était destiné pour le premier modèle de la télécommande Vidéoway qui aidait à jouer à des jeux d'adresse. Fabriqué au Canada, il était vendu séparément au coût de 5$ plus taxes chez Vidéotron.
Autant qu'il aidait à l'ergonomie pour repérer plus facilement les touches directionnelles, autant qu'il rendait les boutons de F1 à F4 un peu plus raides.





Des records québécois en 1984 : Odyssey 2 et machines à boules.

Image
Dans le livre Records québécois nº1 publié en 1984 aux éditions Diane Pothier, deux records sont homologués dans le domaine du jeu vidéo et de la machine à boules. Anik De Luk (son prénom est mal épelé dans l'entrée), chanteuse et animatrice à la station de radio CKOI 96,9 FM à Montréal, a passé plus de 17 heures à jouer à la console Odyssey 2 de Magnavox, tandis que François Fecteau a passé plus de 72 heures à jouer aux machines à boules. Gageons que ces records ont été largement dépassés depuis!

Les cartouches pirates, un fléau de la NES au Canada

Image
En 1989-1990, le marché canadien des jeux vidéo comprenait un volet du marché noir : les cartouches pirates, importées de Taïwan et distribuées un peu partout dans les marchés aux puces, clubs vidéo et commerces indépendants du pays, sans oublier les vendeurs individuels qui faisaient appel aux petites annonces pour vendre leurs exemplaires.

Puisque le prix d'un seul jeu neuf sur la console Nintendo frôlait les 70$ et 80$, accéder à plus de 30 jeux dans une même cartouche était une véritable aubaine. Il était donc facile de vendre des versions 110 jeux en 1 ou même des versions 260 en 1 à prix d'or. Cependant, plus il y avait de jeux sur la cartouche, plus il y avait des titres répétitifs qui se distinguaient l'un l'autre par des modifications pour en faire des variantes en ce qui a trait à la jouabilité. En plus de contenir les jeux déjà classiques de la NES comme Super Mario Bros. et Donkey Kong, ces cartouches permettaient aussi de découvrir des titres jamais offic…